Trois exemples de coopération franco-québécoise

Autre info

Échange de bonnes pratiques, modules pédagogiques mutualisés… Focus sur trois projets témoignant de la vitalité de la collaboration entre Rennes 2 et l’Université du Québec à Montréal (UQAM), établissement avec lequel nous entretenons un partenariat privilégié.

Des enseignantes-chercheures de Rennes 2 inscrites à un cours de 3ème cycle en pédagogie universitaire de l'UQAM

4 enseignantes ont débuté, en septembre 2021, un "programme court de 3ème cycle en pédagogie universitaire et environnement numérique d'apprentissage", dispensé à distance par l’UQAM. Ce projet résulte d’une collaboration scientifique et pédagogique avec le Centre de Recherche sur l'Éducation, les Apprentissages et la Didactique (CREAD) et avec le Service Universitaire de Pédagogie (SUP) ; une enveloppe du Programme d'investissements d'avenir (PIA) a permis la mise en place de ce nouveau dispositif. Les participantes, issues des filières STAPS, langues, histoire de l’art, saisissent cette occasion de réfléchir à leurs pratiques d’enseignement dans leur discipline et aux possibilités d’hybridation de la formation.

Contacts 
Elsa Chusseau, ingénieure pédagogique au SUP
elsa.chusseau [at] univ-rennes2.fr
Geneviève Lameul, enseignante chercheure au CREAD
genevieve.lameul [at] univ-rennes2.fr

 

Univer.Cité, une nouvelle mission sur le modèle de l’UQAM

Lancée début 2021, la mission « Univer.Cité : service universitaire à la collectivité » s’est inspirée entre autres du Service aux collectivités (SAC) de l’UQAM, dont les expériences de plus quatre décennies ont été déterminantes pour la construction du projet de Rennes 2. 
Le but de ce service est non seulement de démocratiser le savoir universitaire auprès « de groupes sociaux non traditionnellement desservis par les universités », mais également de faire une place parmi les chercheurs – comme chercheurs à part entière – aux personnes souvent considérées comme simple objet de recherche : les femmes ayant subi des violences, les personnes en situation de handicap ou de grande précarité. Depuis l’automne 2018, des représentant·e·s de Rennes 2 ont étudié de près ce modèle, via des déplacements au Québec pour s’entretenir avec les collègues de l’UQAM (ingénieurs de l’intermédiation, chercheur·e·s, doctorant·e·s, étudiants, partenaires sociaux) ou – récemment – des séminaires en visioconférence. Baptisée « Univer.Cité » à Rennes 2,  cette « mission universitaire au service du collectif »a pour ambition notamment d’établir des partenariats en co-recherche avec les acteurs de la société civile (associations, collectivités territoriales, TPE/PME), afin de construire des liens entre les savoirs produits et détenus par les acteurs sociaux, qui connaissent bien les besoins et les problématiques du terrain, et les connaissance académiques, parfois trop abstraites pour qu’ils puissent les mobiliser au service de leur action. La mission est structurée en quatre axes : « Engagements des étudiant·e·s », « Partenariats et réseaux », « Recherche et formation », « Citoyenneté et engagement sociétal ». 
 
Contact
Iris Bouchonnet, chargée d'intermédiation université - société, Service universitaire à la collectivité « Univer.Cité » (Direction de la recherche et de la valorisation)
iris.bouchonnet [at] univ-rennes2.fr

 

Un module numérique de formation commun en études sur le genre

Depuis la rentrée universitaire 2019, la collaboration entre l’Université Rennes 2 et l’UQAM a permis de proposer un module de formation en ligne commun aux étudiant·e·s de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) québécois et aux stagiaires du Diplôme interuniversitaire (DIU) Études sur le genre (Rennes 2 / Université de Bretagne occidentale). Il vise à analyser et synthétiser les apports théoriques et méthodologiques développés depuis 40 ans en France et au Québec en études féministes et sur le genre, et se décline en capsules vidéo thématiques d’une vingtaine de minutes. Il a été conçu conjointement par Fanny Bugnon, maîtresse de conférences en histoire et responsable du DIU Études sur le genre, et Rachel Chagnon, professeure en sciences juridiques à l’UQAM et directrice de l'IREF, le soutien de trois enseignantes de l’UQAM, Eve-Marie Lampron, Liza Petiteau et Alice Van Der Klei. Une mutualisation de savoirs et de compétences qui devrait se poursuivre avec la création de futurs modules. 

Contact
Fanny Bugnon, MCF en histoire
fanny.bugnon [at] univ-rennes2.fr