Écoles universitaires de recherche : trois projets en SHS déposés sur le site de Rennes

Autre info

Sur le site de Rennes, trois projets en sciences humaines et sociales (SHS) ont été soumis à l’appel de la troisième vague du programme des investissements d’avenir (PIA3) Écoles universitaires de recherche :  Digisport et Approches créatives de l’espace public, portés par l'université Rennes 2, et Intelligence environnementale, porté par l'université de Rennes 1.

Digisport

La révolution numérique dans le sport et la pratique physique est déjà en marche, au carrefour des marchés en forte croissance du sport (80 milliards € dans le monde) et de la technologie numérique et des objets connectés (207 milliards € dans le monde). Elle conduit à l'émergence de nouveaux métiers à l'interface de ces domaines nécessitant des compétences en sciences du sport, du numérique, de l’électronique et des sciences humaine et sociales. Actuellement, aucune formation universitaire ne forme ce type d’étudiant·e·s polyvalent·e·s et agiles capable d’intégrer un marché du travail en pleine évolution.

L'objectif de Digisport est de créer une graduate school internationale, unique en son genre, dans le domaine de la formation et de la recherche en sciences du sport et du numérique. Ce projet vise à offrir aux étudiant·e·s l'opportunité de construire une stratégie de formation adaptée à leurs objectifs professionnels.  L'écosystème rennais est particulièrement bien adapté pour accueillir l’EUR Digisport tant en recherche qu'en formation. Il intègre des unités de recherche de renommée mondiale dans le domaine du sport (top 300 du classement de Shanghai), du numérique (top 100 du classement Reuters des universités les plus innovantes d'Europe ; top 300 des technologies médicales du classement de Shanghai), mais aussi de l'électronique (top 200 du classement Shanghai télécommunications) et des sciences humaines et sociales.

Les unités de recherche impliquées dans Digisport sont affiliées aux laboratoires communs du CNRS (IRISA, IETR, IRMAR, CREST), aux équipes de l'INRIA, au réseau des Grandes Écoles (ENS Rennes, INSA Rennes, CentraleSupélec, ENSAI) et aux universités Rennes 1 et Rennes 2. Rennes est également un incubateur socio-économique reconnu avec un large réseau d'entreprises organisées autour du pôle Images & Réseaux, de Le Poool-French Tech et des grandes institutions sportives (CROS, Campus Sport Bretagne).  Les Grandes Écoles et les deux universités rennaises proposent actuellement des formations dans les sciences du sport (plus grand département de France), de l'informatique et des données, de l'électronique, des sciences humaines et sociales.

Digisport a pour objectif de fédérer et de structurer ces formations dans une approche transversale pour répondre au besoin en nouvelles compétences générées par l’entrée du sport dans l’ère numérique. L’EUR proposera une offre de formation coordonnée, du master au doctorat, résolument interdisciplinaire et étroitement liée à la recherche et à l’innovation. Ce programme permettra aux étudiant·e·s, en formation initiale et continue, de construire leur propre parcours d’apprentissage grâce à une offre de formation modulaire, basée sur l’innovation pédagogique et la mise en projet. Les plateformes technologiques de haut niveau dont dispose l’EUR seront de formidables outils de formation pour ces étudiant·e·s. Des chaires dédiées permettront d’accueillir des chercheur·e·s internationaux·ales reconnu·e·s qui interviendront auprès des étudiant·e·s, notamment lors de summer schools. La qualité et l’originalité des enseignements proposés attireront les meilleur·e·s étudiant·e·s francais·es et étranger·ère·s qui seront financés par des bourses.

L’EUR déploiera également une stratégie ambitieuse de mobilité internationale pour les étudiant·e·s et les enseignant·e·s aux travers de programmes de mobilité.  La restructuration de l'offre existante débutera avec la création et la mise en commun de modules de formation entre les masters disciplinaires puis se poursuivra par la création d’un master “Digital Sport Sciences” lors de la nouvelle accréditation de 2021. L’ensemble des dispositifs d’innovation pédagogique, d’attractivité, sera intégré progressivement et la formation continue développée. La formation sera majoritairement dispensée en anglais afin de favoriser la venue des étudiant·e·s et chercheur·e·s étranger·ère·s. L'évaluation des formations permettra de faire évoluer cette offre et de l'ajuster tout au long du projet.

Contact : benoit.bideau [at] univ-rennes2.fr

 

Approches créatives de l’espace public

Les mécanismes de la mondialisation entraînent une fragmentation croissante de l’espace public, ce qui constitue un défi majeur pour la démocratie et ses valeurs. Face à cette situation, la formation universitaire ne peut plus se contenter d’analyser les phénomènes, mais se doit de participer à l’élaboration de formes innovatrices d’action. Dans ce contexte, les collaborations fécondes entre les SHS et les arts ont mis en évidence un besoin croissant d’invention de nouveaux formats afin de revitaliser la recherche comme la formation. La prise en compte des processus créatifs et l’usage des « gestes » artistiques dans la recherche universitaire permettent de renouveler une recherche qui affirme l’interdisciplinarité et place l’expérimentation des pratiques au coeur de sa réflexion en master et doctorat.

L’EUR est pensée comme un incubateur des approches créatives de l’espace public :

  1. En prenant pour objets de recherche les débats qui animent la société contemporaine, elle s’associe aux acteurs de la société civile pour former les étudiant·e·s aux nouveaux métiers de l’accompagnement des actions dans et pour l’espace public.
  2. En plaçant la création au coeur de la recherche, elle déploie de nouvelles méthodes et formats d’enseignement qui font de l’étudiant·e l’acteur·rice de sa formation et de la société dans laquelle il·elle s’insère.

L’EUR sera un lieu physique et intellectuel d’expérimentation en matière de recherche, d’enseignement et d’action dans et pour l’espace public. Elle propose d’articuler et de croiser l’imagination créative, la pensée critique, la collaboration interdisciplinaire et l’action concertée. Elle fournit un environnement favorable dans lequel l’étude des processus artistiques nourrit une recherche en actes. En s’appuyant sur des partenariats internationaux et locaux solides et diversifiés, l’EUR ambitionne de produire des synergies nouvelles entre les publics internes et externes à l’université et se donne pour vocation de jouer un rôle actif dans l’espace public.


Le site UniR offre un environnement propice à la recherche et à l’enseignement sur l’espace public en master et doctorat, avec 13 équipes dont deux UMR, un GIS dédié à l’urbanisme et un domaine Arts dont le potentiel d’affichage stratégique est excellent. Tirant parti d’un tissu local particulièrement riche en institutions culturelles et en initiatives visant à susciter l’implication citoyenne, l’EUR jouera un rôle fédérateur, notamment en travaillant étroitement avec les institutions de l’enseignement supérieur en arts et en architecture. Elle peut s’appuyer sur des réseaux et des programmes de recherche existants. Soutenu par le CNRS (INSHS), elle bénéficie de l’expertise structurante de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne.


En articulant formation et recherche et en la faisant porter sur l’étude de questions fondamentales dans la société ; en réorientant la formation vers les nouveaux métiers de l’espace public, l’EUR impulsera des transformations structurantes pour l’enseignement. Les cours, modulaires et mutualisés, destinés aux masters et doctorats seront fondés sur la pratique et axés sur des projets. La formation bénéficiera à terme à 200 étudiant·e·s. L’EUR fonctionnera sur le modèle de l’Open Master et fera le lien entre formation initiale et continue et sera fortement internationale. En mettant la recherche en situation d’expérimentation sociale, artistique, politique ou spatiale, elle proposera des formes pédagogiques innovantes (ateliers, observations, déambulations, théâtre forum) et des productions originales. Incubateur de projets, l’EUR est en adéquation avec le domaine stratégique S3 (Société ouverte et créative) de la Région Bretagne et avec les ambitions de Rennes Métropole pour l’ESR. Elle s’inscrira pleinement dans les orientations stratégiques de l’UniR.

Contact : marion.hohlfeldt [at] univ-rennes2.fr

 

Intelligence environnementale

Les défis environnementaux du 21e siècle sont d’une ampleur et d’une complexité sans précédent. Seule une approche scientifique transdisciplinaire et co-construite permettra d’imaginer des solutions et de former les acteur·rice·s qui porteront le changement. En associant les sciences environnementales, sociales et digitales, le concept d’intelligence environnementale est fondateur d’une nouvelle manière de produire et transmettre la connaissance et l’innovation au service de trajectoires soutenables.

L’École de Rennes Intelligence Environnementale, sur la base de l’expérience de la première région d’agriculture intensive d’Europe, vise à devenir l’un des premiers centres d’excellence internationaux dans le domaine de l’intelligence environnementale appliquée aux ressources en eau au sein de territoires soutenables. Elle repose sur une triple ambition: 

  1. développer des recherches actions pour des solutions co-construites et soutenables,
  2. former une nouvelle génération de cadres maîtrisant l’intelligence environnementale appliquée aux ressources en eau et aux territoires soutenables,
  3. explorer les dimensions multiples et les dynamiques du développement soutenable à travers une démarche d’expérimentation et un think-tank. 

L’École s’appuie sur un cœur de 125 chercheur·e·s et enseignant·e·s-chercheur·e·s déjà impliqué·e·s dans des projets transdisciplinaires et co-construits. 42% appartiennent à des organismes de recherche nationaux. Ce cœur couvre les différentes disciplines nécessaires à une approche transversale. L’École et ses ambitions sont portées par l’ensemble des établissements rennais réunis au sein de l’université de Rennes (UNIR).

Contact : luc.aquilina [at] univ-rennes1.fr

Informations pratiques
Contact

leszek.brogowski [at] univ-rennes2.fr