Rennes 2 renforce les relations avec l’URDSE, son partenaire stratégique au Cambodge

Mobilité/orientation

Sept étudiant·e·s de l'Université Royale de Droit et des Sciences Economiques (URDSE) à Phnom Penh sont arrivé·e·s sur le campus Villejean à la rentrée grâce aux financements d’un projet de mobilité internationale de crédits Erasmus +. 

 

Six étudiant·e·s en master et un doctorant de l'URDSE, par ailleurs boursier du gouvernement français, poursuivront leur formation à l’université Rennes 2 cette année dans le cadre du projet de mobilité internationale de crédits. En retour, un doctorant du LiRIS est actuellement en mobilité à l’URDSE.

Inscrit·e·s au département AES, les étudiant·e·s de master 1 suivent des enseignements complémentaires à ceux proposés à l’URDSE. Ils·elles bénéficient également des cours de français dispensés par le CIREFE à raison de quatre heures hebdomadaires ainsi que du programme culturel de l’université Rennes 2. Au-delà d’une collaboration active en formation, les mobilités des deux doctorants témoignent de la volonté des deux établissements de collaborer en recherche : le développement de codirections ou cotutelles de thèse, la réalisation de travaux de recherche en commun et à terme, l’aide au montage d’une École doctorale à l’URDSE sont des objectifs partagés par les deux partenaires.

La subvention Erasmus prend en charge les coûts liés au voyage et permet d’octroyer une bourse d’études conséquente aux étudiant·e·s en mobilité. 

Ce projet, déjà dans sa deuxième année de mise en œuvre, bénéficie du soutien de l’Ambassade de France et de la Délégation de l’Union européenne au Cambodge Porté par Pascale Turquet, maître de conférences HDR et responsable dans le cadre du LiRIS (EA7481) du projet de recherche ASINEGALE récemment labellisé par la MSHB , le projet Erasmus permet également à  l’équipe rennaise du laboratoire LiRIS de  renforcer  sa  compréhension  des  problématiques économiques  et sociales en  Asie  du  Sud-Est  et  de  diversifier  ses  terrains  de  recherche, le  terrain  cambodgien  étant  riche d’opportunités  de  recherche  sur  les  questions d’inégalités s et de nouvelles normes sociales.

Nous nous intéressons beaucoup aux questions d’inégalités et de protection sociale, explique Pascale Turquet. Il y a aujourd'hui des programmes financés par l’AFD (Agence française de développement) qui visent à étendre la couverture santé au Cambodge. Cette problématique est pleinement au centre de nos préoccupations, puisque notre programme de recherche ASINEGALE étudie ces questions dans une perspective comparative en Asie.

En outre, ce projet renforcera la  dimension  internationale  des  cursus  rennais  avec, en perspective,  la possible ouverture  d’un   master 2  à Phnom Penh.  Il s'inscrirait dans la stratégie de coopération internationale de l’université Rennes 2 qui cherche, depuis plusieurs années, à renforcer ses relations avec les pays du sud-est asiatique. 

Les enseignant·e·s ne sont pas oublié·e·s dans ce projet : trois enseignant·e·s-chercheur·e·s du LiRIS ont effectué des mobilités d’enseignement l’année dernière et trois autres sont prévues pour cette année. En novembre, l’équipe rennaise accueillera un enseignant de l’URDSE pour des cours spécifiques sur le Cambodge et l’ASEAN. Pour prolonger  ces échanges autour de la formation en master, les enseignant·e·s-chercheur·e·s des deux établissements souhaitent renforcer le niveau D via le montage d’une École doctorale à l’URDSE. Au Cambodge, très peu d’enseignant·e·s du supérieur sont  titulaires d’un doctorat  et rares sont les universités qui disposent de formations doctorales  et  d’équipes  de  recherche  véritables. Dans ce contexte, leur  création  est  aujourd’hui fortement encouragée par le  gouvernement. L'URDSE est la seule  université  publique  de  droit  et  de  sciences  économiques  au  Cambodge et forme  une  grande  partie  des  décideur·se·s  nationaux·ales. Elle souhaite à la  fois  élever  le  niveau  de  connaissance  de  ses  étudiant·e·s  de second cycle et développer la recherche.

Ce projet avec l’URDSE a officiellement commencé en 2018, mais les débuts de la coopération entre Rennes 2 et l’URDSE remontent à 2009 lors de la création du master 2 Commerce et Relations Économique Europe Asie (CREEA) délocalisé à Hanoï. Certain·e·s enseignant·e·s-chercheur·e·s de Rennes 2 prolongeaient à cette période leur mission au Vietnam par une mission d’enseignement à l’URDSE à la demande de la partie cambodgienne grâce à un financement de la Région Bretagne et de l’Ambassade de France au Cambodge. Le Master CREEA accueille, par ailleurs et depuis ses débuts, entre deux et quatre étudiant·e·s cambodgien·ne·s de l’URDSE par an, bénéficiaires d’une bourse de l’Agence Universitaire de la Francophonie. Le responsable du Master CREEA, Marc Lautier, spécialiste des économies d’Asie, est aussi impliqué dans le présent projet. Il connaît bien le contexte du Cambodge pour y avoir mené, depuis plus de 15 ans, une dizaine de missions d’enseignement et de recherche.

Informations pratiques
Contact

Pascale Turquet

pascale.turquet [at] univ-rennes2.fr