Relais Handicap : des études sur mesure

Autre info

Depuis 26 ans, Rennes 2 accompagne des étudiants dans leurs besoins d’aménagements, quelle que soit la situation de handicap, pérenne ou temporaire. 

L’équipe travaillant au sein du Relais Handicap l’assure : « On s’occupe de toutes situations, temporaires ou permanentes, à partir du moment où elles ont un impact sur les études universitaires. » Lancé en 1995, parmi les premiers en France, il accompagne aujourd’hui 749 étudiants. Un nombre qui augmente tous les ans de 15 % et justifie désormais l’emploi de quatre personnes à temps plein. « Le terme “handicap” fait immédiatement penser au handicap moteur et au fauteuil roulant. C’est un stéréotype, explique le coordinateur du Relais, Erwann Delisle. 80 % des étudiants que l’on suit ont des troubles invisibles, par exemple du langage ou psychologiques (dépression, phobie sociale, etc.). Elles sont prises en compte depuis la loi du 11 février 2005, et peuvent ainsi donner lieu à des compensations légitimes. Il faut nous solliciter pour exercer ces droits. » 

Nul besoin d’ailleurs d’avoir entamé des démarches auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) pour bénéficier de l’aide du service. Un premier rendez-vous avec le Relais Handicap permet de cerner les besoins de l’étudiant. « Nous n’avons pas besoin de connaître la nature du handicap, seulement ses conséquences », rassure l’équipe. En découle un plan d’accompagnement, construit en collaboration avec l’étudiant, puis c’est un médecin du Service santé des étudiants (SSE) qui délivre, après un entretien, des préconisations d’aménagement. Ces échanges, confidentiels, se déroulent sous le sceau du secret médical. 

Le Relais Handicap recrute

En quoi consistent concrètement ces aménagements ? Élaborés au cas par cas, ils concernent principalement la mise en place de prises de notes durant les cours. Premier service recruteur d’étudiants, le Relais Handicap emploie environ 130 preneurs de notes par semestre : « Nous avons toujours des besoins, notamment en arts et langues, donc même si vous écrivez mal, n’hésitez pas à vous faire connaître ! » Informations et formulaires de candidature sont disponibles en ligne. Sont aussi recherchés des étudiants à partir de la L3 pour du soutien méthodologique ou pédagogique. D’autres adaptations portent sur le contrôle des connaissances : mise en place du tiers temps, prêt de matériel et de logiciels informatiques (pour la synthèse ou dictée vocale par exemple), passage des examens en salle isolée, etc. 

« Ce handicap, ce n’est pas moi en entier »

Les étudiants en situation de handicap peuvent également solliciter à tout moment Corinne Darrort, chargée d’insertion professionnelle au sein du service. « Je les invite à profiter de ce temps d’études pour préparer leur entrée dans la vie active, un moment qui n’est simple pour personne », explique-t-elle. Techniques de recherche d’emploi, retours d’expériences, préparation d’entretien de recrutement : cette conseillère à l’écoute met tous ses outils à disposition « pour lever les éventuels freins au projet professionnel ». Avec le consentement de la personne concernée, elle peut « prendre contact avec un employeur pour le sensibiliser et préparer l’arrivée dans l’entreprise à l’occasion d’un stage ou d’un job étudiant ». Surtout, il s’agit pour l’étudiant « de prendre confiance en se concentrant sur ses compétences et expériences positives ; de parvenir à se dire “ce handicap, ce n’est pas moi en entier”. » Un objectif porté par l’ensemble de la communauté universitaire et reflété, notamment, dans la saison culturelle de cette année à Rennes 2, qui met à l’honneur l’artiste The Blind. 
 

Informations pratiques
Campus de Villejean (Rennes)

Relais Handicap - Campus Villejean - Bâtiment P - 5ème étage - Portes 520/521/522

Contact

02 99 14 10 66

relais-handicap [at] univ-rennes2.fr