Avatar Unité de recherche PREFICS

Centre de Recherches Sociolinguistiques sur les Francophonies

 

Présentation

Le CERESIF est structuré en deux programmes spécifiques de recherche, eux-mêmes subdivisés en projets de recherche, permettant ainsi de dynamiser, dans la continuité des travaux précédents, les recherches en sociolinguistique et sociodidactique (sciences du langage), en équilibrant les spécialisations pour lesquelles l’équipe est reconnue et la globalité du programme scientifique du PREFICS sur les plans théorique et méthodologique. Cela permet également de faire valoir des passerelles entre les deux équipes et les deux disciplines de l’unité de recherche (Direction: G. Ledegen)


Séminaire de recherche CERESIF 2020-2021 (à l'espace recherche UFR ALC)

CALENDRIER S1

16/10 (Amphi L1)

Nicolas KUHL, Projection-débat « Entre 4 tours » Mobilisation de l'approche filmique dans le cadre d'une recherche-action en sociolinguistique urbaine

Ce film a été réalisé sur la dalle Kennedy.

La dalle, c’est ce lieu paradoxal : lieu de passage mais aussi de rassemblement, lieu protecteur pour certaines personnes mais aussi lieu à éviter pour d’autres, lieu de vie enfin mais dont il faut partir « pour s’en sortir ». La dalle, « ça craint » aussi. L’évocation même de ce lieu cristallise les discours sur l’insécurité, le vivre ensemble, l’immigration ou encore la pauvreté. La dalle, c’est aussi des tours et des barres, héritage de l’époque des grands ensembles propice aux imaginaires.

Ce film, c’est aussi celui d’une rencontre, celle d’Abdoul, « jeune » parmi d’autres, mais surtout « jeune de quartiers », identifié par ses amis comme parlant le « babtou », et surpris de mon intérêt pour lui et son vécu. A travers le personnage d’Abdoul mais aussi de quelques autres qui viennent lui répondre par le truchement du montage, ce documentaire cherche à interroger des tensions qui font inévitablement écho à celles qui parcourent la société actuellement. On retrouve ainsi la question des tensions socio-identitaires, celle de légitimité sociale ou encore de la demande de reconnaissance. Plutôt que d’apporter des réponses, le documentaire espère ainsi contribuer à interroger à la fois le regard posé sur la marginalité et la place du·de la chercheur·se dans une telle démarche. Par la mise en débats qu’il propose, le film devient alors un support d’intervention sociale et de médiation.

 

4/12 (ZOOM)

Invité.e externe: 

Karine GAUVIN (Université de Moncton), Le français en Acadie du Nouveau-Brunswick : un standard à définir

 

CALENDRIER S2

22/1, 14h-17h :

Langues, circulation migratoire et hospitalité : présentation des recherches doctorales et autres (ouvrages, articles …) de deux doctorant.e.s sous forme de discussion-table ronde

Invité externe, Jean-Louis EDOGUE (ESO-UMR Rennes 2),

Doctorante, Vanessa THOUROUDE, PREFICS-EA 7469

LIEN ZOOM :

https://us02web.zoom.us/j/84096972557?pwd=QTE1UjlNRTB6NTFOQzBJN2l4RjZvQT09

19/2, 13h30-16h30 :

Invité.e externe : Myriam DUPOUY, Le mythe du bon accent en classe de FLE/S

Doctorant.e, Lucie RZASA, Prévention orthophonique du risque glottophobe et du risque transculturel dans le développement langagier d'enfants plurilingues en situation migratoire : enjeux éthiques et apports des sciences humaines. Réflexion d'une mémorante en orthophonie

https://us02web.zoom.us/j/86571234053?pwd=bE5oYStIb0RLRUQwK1JFeGZORzlPdz09

2/4, 14h-17h :

Invité externe : Bruno MAURER, Les tests de français pour migrants dans le canton de Vaud : un test de fidelité ?

Invité externe : Saïd BOUAMAMA, Du colonialisme "intérieur" au colonialisme : Construction nationale française, immigration et destruction des langues maternelles

https://us02web.zoom.us/j/82580118427?pwd=cTRyS0VQLzFjUWtPR2plcm9rUys3Zz09

16/4, 14h-17h :

Invitée externe : Aude Bretegnier, « Insécurité linguistique, conflictualité relationnelle aux langues… à partir de quelques histoires de langues »

Doctorante : Safa Ben Brahim, « Sur les pas de l’insécurité linguistique… »

https://us02web.zoom.us/j/83485893981?pwd=NDVpeTdVT2YvZDZZZXZrTmp1UXJ3UT09

14/5, 14h-17h :

Doctorante : Julie MARQUES : « Les dispositifs de gouvernance de l’intelligence artificielle au prisme du genre, de la race et de la classe »

Doctorant : Laurent COULIBALY : « L'éducation bilingue au Mali : entre pratiques de classes et représentations sociolinguistiques des enseignants »

https://us02web.zoom.us/j/87649372628?pwd=blFzTXZaM3dWQVBTdFUvUTQ4WVdhUT09

 


Contrats de recherche liés au CERESIF

Mémoires et thèses de doctorat liés au CERESIF

 

Programmes de recherche structurants 2017-2021

Programme 1 : « Territorialisations et discriminations dans les espaces francophones (Direction scientifique :  Ph. Blanchet et S. Clerc Conan)

Le programme de recherche thématique Territorialisations et discriminations dans les espaces francophones poursuit les travaux du précédent contrat dont il reprend pour partie les terrains et la problématisation de cadrage : l’analyse des discriminations linguistiques ou glottophobie (Blanchet, 2016) dans le contexte des espaces francophones (plurilingues et pluriculturels, urbanisés), et le questionnement relatif aux flux de populations (migrations internes par exode rural, migrations externes économiques et politiques) menant à (re)composer les normes identitaires et, partant, les processus de relégation, de ségrégation et d’exclusion y compris à travers les dysfonctionnements des politiques dites « d’intégration » et d’éducation. Les travaux antérieurs du laboratoire ont permis de confronter deux dimensions essentielles corrélées de la pertinence sociale (tant pour les acteurs eux-mêmes que pour les instances dont ils relèvent) de l’espace des langues : la fragmentation ségrégative des espaces sociaux (et dès lors non seulement la discrimination (Bulot, 2013) de ceux-ci mais encore des populations – migrantes et non migrantes - qui y habitent), d’une part, et, d’autre part, la dimension glottophobe comme concept opératoire pour analyser les processus de discriminations à prétexte linguistique, dans divers domaines institutionnels, notamment éducatifs. il s’agit de répondre à un questionnement général sur les productions discursives relatives aux inégalités qui masquent une dimension essentielle des processus discriminatoires : ceux liés aux pratiques langagières).

Projet 1.1. : Migrations, discriminations, et spatialisation des langues en contextes plurilingues urbanisés 

Projet 1.2. : Educations francophones et discriminations sociolinguistiques

 

Programme 2 : « Discours, diversité(s) linguistique(s) et pratiques numériques » (Direction scientifique: G. Ledegen et F. Pugnière-Saavedra)

Ce second programme porte sur les discours, la/les diversité(s) linguistique(s) et les pratiques numériques. En effet, les corpus qui seront étudiés dans les deux projet de recherche proviennent majoritairement des outils numériques : SMS, internet, chat… Mais non exclusivement, la confrontation avec des entretiens, des observations, des médias écrits comme oraux, ou des corpus oraux ordinaires est inscrite dans la méthodologie même. Dans les deux programmes présentés, les corpus se montrent plus hybrides, plus libres, moins normés que dans les recherches précédentes, se concentrant sur les pratiques numériques dans tous les genres attestés (installés comme émergents) et auprès de tous les publics (SMS de scripteurs entendants et sourds, par ex.), s’intéressant au discours sensible, incluant le dit et le non-dit, les indices non-verbaux... Les analyses du discours, qualitatives comme quantitatives, y sont travaillées dans l’optique de l’intervention sociolinguistique et de la valorisation de la recherche : répondre à des questions posées dans la société, apporter des aides concrètes et des éclairages à d’autres corps de métier (travail social, psychologie individuelle…).

Projet 2.1 : Pratiques numériques plurilingues

Projet 2.2 : Analyse des discours des acteurs sociaux

 

Contacts

gudrun.ledegen [at] univ-rennes2.fr (Gudrun Ledegen), responsable du CERESIF