Cycle de conférences - Agrégation interne d'espagnol 2021

22 janvier 2021 - 23 janvier 2021
Conférence

 

                 Lope de Vega / Bioy Casares / Sorolla / Gúzman

              Programme de l'agrégation interne d'espagnol 2021

 

Vendredi 22 janvier 9 heures

Joaquín Sorolla : des salons aux expositions individuelles 

Joaquín Sorolla y Bastida (1863-1923), surnommé « le peintre de la lumière », est célèbre pour son parcours atypique, fruit des multiples orientations esthétiques qui ont influencé et forgé sa personnalité artistique. Pendant sa carrière, Sorolla a développé un discours pictural qui a su, tout d’abord, s’adapter aux tendances de son époque dans les salons, pour, finalement, s’en affranchir, afin de poursuivre sa quête d’un style sui generis. Au cours de cette étude, destinée aux candidats et candidates de l’agrégation interne d’espagnol, nous proposons de parcourir et d’analyser différentes œuvres du peintre afin de cerner les enjeux autour de la renommée nationale et internationale du Valencien.

Virginie Giuliana est agrégée d’Espagnol, ATER à l’Université de Rennes 2, rattachée à l’équipe ERIMIT de Rennes 2 et membre associée du laboratoire Passages XX-XXI de l’Université Lumière Lyon 2. Docteure en études ibériques par l’Université Lumière Lyon 2 et l’Université de Neuchâtel (Suisse), elle est auteure d’une thèse intitulée Regards sur l’enfants dans la peinture de Joaquín Sorolla et la poésie de Juan Ramón Jiménez. Elle a publié l’ouvrage Sorolla (Atlande, 2019), et a co-dirigé des volumes collectifs comme Joaquín Sorolla. De la reconnaissance à la renommée internationale (PUSE, 2019), Il était une fois…la musique et l’Espagne par Luis Doyague (PUSE, 2020) ou Le Greco éternel (PUSE, 2020). Elle a également publié plusieurs travaux sur les relations texte-image, histoire de l’art et littérature espagnoles contemporaines, avec des incursions dans la musique, le cinéma et la bande dessinée.

Vendredi 22 janvier 14 heures

Autour du Bouton de nacre (Patricio Guzmán). Décrypter les passés pour faire d’aujourd’hui un horizon désirable

Le bouton de nacre (2015), avant-dernier long-métrage de Patricio Guzmán et au programme de l’agrégation interne cette année, condense avec force, poésie et la subtilité des rapports au temps l’ensemble de la filmographie de l’artiste chilien. Comme il est indispensable de mettre en contexte, d’ancrer dans le vécu de l’humanité, de donner un sens étendu et profond aux créations artistiques, je vous propose d’évoquer la vie et l’œuvre de Patricio Guzmán. Pour donner plus de clés de lecture à ses œuvres. Pour mettre en relief les liens complexes, mouvants, sans cesse renouvelés qui unissent Arts et Histoire. Que ce soit l’histoire chilienne. Latino-américaine. Plus globale. La filmographie de Patricio Guzmán permet de mieux saisir l’histoire du XXe et du début du XXIe siècle. J’évoquerai donc, avec plaisir et désir de partages, les différents temps de la vie du documentariste chilien, pour mieux éclairer ses films et ainsi rendre plus compréhensibles, plus accessibles et pertinentes les approches que vous façonnerez du Bouton de nacre.

Julien Joly est docteur en études cinématographiques depuis 2018 et a travaillé sur les relations entre Histoire, mémoires et cinéma, notamment par l’étude biographique de l’itinéraire du documentariste chilien Patricio Guzmán. Son ouvrage Patricio Guzmán, une histoire chilienne. Le cinéma au cœur du monde paraîtra au début du mois de décembre 2020. Ses travaux et orientations de recherche portent sur les liens entre les arts, l’histoire (et les émotions qu’elle suscite), ainsi que les manières dont on éduque, dont on transmet le passé (en Amérique latine comme en Europe). Il collabore aujourd'hui avec Télérama, ATTAC ainsi que des revues spécialisées (La Furia Umana, La Septième Obsession…), tout en enseignant les sciences humaines autant que l’histoire des arts.

Samedi 23 janvier 9 heures

Algunas claves de la inscripción de Adolfo Bioy Casares en el género fantástico a través de La invención de Morel y las Historias fantásticas.

El programa de las oposiciones de l’Agrégation interne de español para el curso 2020-2021 se centra en la relación de estas dos obras de Adolfo Bioy Casares con el género fantástico. En esta intervención se tratará, en un primer momento, de establecer las principales características de este género multiforme y ambiguo, estrechamente relacionado históricamente con otros géneros y subgéneros literarios. En segundo lugar, se abordarán más específicamente las implicaciones de la incursión de Bioy Casares en los territorios de lo fantástico, teniendo en cuenta su inscripción en una tradición genérica consolidada y en un contexto particular dentro las letras rioplatenses. Por último, se abordarán los principales temas y elementos formales de las propuestas de Bioy Casares en relación con la evolución histórica del género a lo largo del siglo XX. 

Kevin Perromat Augustin est Maître de conférences et professeur certifié d’espagnol. Il enseigne la Littérature et la Civilisation hispano-américaines à l’Université de Picardie Jules Verne depuis 2011, où il codirige le Master MEEF. Depuis 2018, il est membre du Jury de l’Agrégation Interne, section Espagnol. Sa thèse de doctorat, soutenue à l’Université Paris Sorbonne-Paris IV en 2010, porte sur la notion et les accusations de plagiat dans les littératures hispaniques. Il a coordonné le volume collectif Julio Cortázar: nuevas ediciones, nuevas lecturas(2015) sur les publications inédites de l’auteur argentin, ainsi que le volume Hommage à Alejo Carpentier (1904-1980), publié en 2012. Ses travaux portent notamment sur les figures d’auteur, sur les institutions et les valeurs littéraires dans les traditions hispaniques.

Samedi 23 janvier 14 heures

Educación, bobería y bachillería e imágenes de la mujer en La Dama boba de Lope de Vega

A través de un repaso de tres artículos escritos por relevantes colegas hispanistas (Aurora Egido,  Nadine Ly, María Elena Ojeda Fernández) y las reflexiones al respecto de Christophe Couderc, un retrato y etopeya de Finea y Nise, protagonistas femeninas de La Dama boba de Lope de Vega.

Artículos o párrafos de textos comentados:

“La Universidad de amor y la dama boba” (Aurora Egido)

“La poética de la bobería en la comedia de Lope de Vega. Análisis de la literalidad del texto de La dama boba” (Nadine Ly)

“Imágenes de la mujer, en la literatura del Siglo de oro. Lope de Vega y La dama boba” (María Elena Ojea Fernández)

“El sistema de los personajes. Las damas” (Christophe Couderc)

Luc Torres est Professeur des Universités (Civilisation et littérature des XVIe et XVIIe siècles) à l’Université de Rennes 2 Haute-Bretagne. Spécialiste de picaresque espagnole notamment de La pícara Justina (1605) dont il a donné une édition critique (Castalia, 2011) et publié une trentaine d’articles sur le sujet. Plusieurs travaux sur l’emblématique, l’oralité festive, la littérature du pauvre et les relaciones de sucesos (éphémères et occasionnels) aux XVIe et XVIIe siècles espagnols. Il prépare l’édition de La famosa toledana (1591) comédie  de  Juan de Quirós.

 

Si vous désirez assister à une de ces conférences, à certaines d’entre elles ou aux quatre, vous devez en faire la demande par écrit à Virginie Dumanoir (virginie.dumanoir [at] univ-rennes2.fr) et Arnaud Duprat (arnaud.duprat [at] univ-rennes2.fr) en spécifiant votre statut (enseignant du secondaire, étudiant…). Un lien Zoom pour chaque conférence vous sera envoyé.
Les demandes peuvent être faites jusqu’au 18 janvier inclus.

Informations pratiques
Hors campus

Conférences en ligne.

Les demandes pour y assister peuvent être faites jusqu’au 18 janvier inclus.

22 janvier 2021 - 23 janvier 2021
9h00-17h00
Contact

Virginie Dumanoir (virginie.dumanoir [at] univrennes2.fr)

Arnaud Duprat (arnaud.duprat [at] univ-rennes2.fr)