Avatar Unité de recherche CRBC

Partenariats et réseaux du CRBC Rennes

Réseaux internationaux : CRBC Brest-Rennes

Dans cette perspective,  pour développer notre programme d’étude, un des objectifs majeurs du CRBC pour 2017-2021 est de s’inscrire délibérément dans une dynamique internationale. Celle-ci s’articule selon plusieurs axes et dimensions.

D’une part, et c’est probablement l’enjeu principal du futur contrat, nous avons commencé à construire un réseau solide d’universités et d’équipes partenaires dans les autres pays celtiques depuis 2014 avec 9 équipes et universités : Université du Pays de Galles ; School of Welsh and Celtic Studies, Aberystwyth ; Center for Advanced Welsh and Celtic Studies, Aberystwyth ; Université d’Exeter, Institute of Cornish Studies ; University of  Glasgow, Centre for Scottish and Celtic Studies ; Université d’Edimbourg, Celtic & Scottish Studies ; University of the Highlands and Islands, Sabhal Mor Ostaig (Isle of Skye), University College Dublin, School of Irish and Celtic Studies, Université d’Ulster, Irish and Celtic Studies Research Institute ; Université de Marburg, Celtic Studies Department.

Elle a déjà donné lieu à deux rencontres générales (Brest, novembre 2014 ; Glasgow, juillet 2015) ; au dépôt de deux projets communs déposés devant l’AHRC (Arts and Humanities Resarch Council, GB) et la Commission Européenne (H2020 Reflective Societies avec Heidelberg, Varsovie, Edimburg, Ulster et Bangor) ; à deux projets de colloques pour 2016-2017 (avec 3 universités écossaises pour un colloque sur les relations entre Bretagne et Ecosse qui se tiendra à Brest en juin 2016, et avec University College Dublin pour un colloque sur « Les langues celtiques en contact » à Dublin fin 2016 ou début 2017) et à l’invitation à Brest d’un professeur écossais de Glasgow en 2016.

Dans l’état actuel, ce projet de rapprochement des équipes d’études celtiques porte principalement sur 3 points :

a) Communication : choix de référents locaux dans chaque équipe, constitution d’une liste électronique commune, diffusion systématique des informations mutuelles sur cette liste, liens réciproques sur les sites internet et, à moyen terme, construction d’un carnet sur «  Hypothèses.org ».

b) Echanges : développement des échanges Erasmus au niveau Master, constitution d’une association internationale des doctorants en études celtiques, encouragements à des mobilités internationales courtes de doctorants, échanges de lecteurs entre universités, échanges de professeurs invités, créations de comités de thèses et de co-directions ou co-tutelles de thèses, échanges systématiques de nos publications respectives, participations croisées dans les comités scientifiques de nos différentes revues.

c) Projets communs : réflexion sur des thèmes de recherche communs, constructions de séminaires internationaux (visio-conférence), co-organisations de colloques, co-éditions de livres, à moyen terme dépôts communs de projets européens.

A terme, nous espérons pouvoir envisager une réelle construction institutionnelle fédérant nos différentes équipes.

D’autre part, nous voulons développer notre intégration et notre action dans des réseaux européens : les inscriptions dans les structures ALE, NISE ou dans le projet COST (NEOPHON) en sont quelques exemples qu’il nous faut affirmer et renforcer. Le CRBC a accueilli un séminaire en relation avec le projet COST au printemps 2015 à Rennes, et nous sommes en cours de discussion pour co-organiser le congrès annuel du réseau NISE en 2016 avec l’université Charles de Prague. Nous aspirons à prendre toute notre place dans de telles structures internationales européennes qui nous permettent de ne pas limiter notre regard aux horizons celtiques mais au contraire, d’intégrer ces horizons dans des perspectives européennes larges.

Enfin, au-delà de ces espaces celtiques et européens, nous visons aussi à établir des accords et ancrages durables avec des universités et centres de recherches extra-européens, en nous appuyant sur les liens déjà existants : avec le Canada (CELAT, Université Laval à Québec ; COFRAM, Université Sainte-Anne, Pointe de l’Eglise ; UQAM, Montréal), avec le Mexique (échanges réguliers depuis 4 ans avec l’UNAM, élargis aujourd’hui à Queretaro et Sonora) et peut-être avec les EU.

Ces divers types d’échanges ou de construction de réseaux doivent nous permettre de dépasser les frontières habituelles et d’apparaître à l’international comme le principal (sinon le seul) centre de référence en France en matière d’études celtiques, tout comme plus largement comme un centre de référence en matière de compréhension des questions d’identités, d’interactions et d’échanges culturels.

Dans cette perspective, l’accent sera mis sur :

- les constructions communes et dépôts de projets nationaux bi-nationaux et européens impliquant les universités partenaires,

- l’organisation et la structuration de séries de colloques et de rencontres internationales,

- le développement de la mobilité pour les chercheurs, post-doctorants et doctorants,

- la possibilité de développer des formations communes (Master « anglo-celtique » construit par les EC du CRBC qui devrait ouvrir à l’UBO en 2017 et pourrait à moyen terme devenir un master européen) et de réaliser des publications et séminaires communs, croisant à la fois les regards disciplinaires et nationaux. 

 

Réseaux de recherche universitaires : CRBC Rennes

Études irlandaises

Étude des minorités

En France

En Russie

Au Japon

Au Royaume-Uni

Aux États-Unis

En Allemagne et au Danemark (Schleswig-Holstein)

En Italie (Tyrol du Sud)

 

Etudes bretonnes et celtiques  (à compléter)

 

Partenariats de mobilité : Rennes 2

Mobilité des étudiants et des chercheurs

A Rennes comme à Brest, les départements d'anglais et de breton ont signé des conventions Erasmus destinés aux étudiants anglicistes ou celtisants. `

- Ces conventions concernent les étudiants de niveau L.

- Les partenariats Erasmus + permettent de développer cette mobilité en l'étendant aux niveaux Master et Doctorat et de permettre aux jeunes chercheurs de se former à l'étranger. Une mobilité a été signée en 2015 avec Queen's University Belfast. Contacter les directeurs de Master et thèse pour en savoir plus.
 

Contact : SRI - service des relations internationales

 Liste des mobilités Rennes 2.