Critique sur le pouce (XIe édition)

12 mai 2021
Conférence

La Campagne, le futur

Critique sur le pouce (XIe édition)
Mercredi 12 mai à 14H
Invitée : Camille Azaïs

Entretien conçu et organisé par les Archives de la critique d’art dans le cadre de la Critique sur le pouce, rendez-vous trimestriels publics proposés à la BU centrale de l’Université Rennes 2.

POUR SUIVRE LA RENCONTRE EN DIRECT ET EN WEBINAIRE, MERCI DE NOUS ENVOYER VOTRE DEMANDE D’INSCRIPTION PAR EMAIL : aca-editions [at] univ-rennes2.fr
Nous vous adresserons en retour le lien et les codes d’accès pour vous connecter à la conférence.

Cette rencontre publique prolonge l'essai "La Campagne, le futur : art et ruralité au temps des crises = The Countryside, the Future: Art and Rurality in Times of Crisis" écrit par Camille Azaïs et publié dans le n°55 de CRITIQUE D'ART (p.118-156).

Camille Azaïs est la cinquième lauréate de l’aide à l’écriture et à la publication d’un essai critique, créée en 2016 dans le cadre d’une collaboration entre l’Institut français, l’Institut national d’histoire de l’art et la revue CRITIQUE D'ART. Faisant l’objet d’un appel à candidatures annuel, cette aide permet aux lauréats d’effectuer des voyages pour visiter un ou plusieurs événements artistiques de leur choix et d’en faire l’analyse critique sous forme d’article. Elle s’inscrit dans un programme plus large de soutien à l’écriture sur l’art contemporain et à sa diffusion à l’international initié par l’Institut français dans le secteur des arts visuels, en partenariat avec le ministère de la Culture – Direction générale de la création artistique. Ce programme lui a permis, en partenariat avec l’INHA, de mettre en place plusieurs dispositifs qui favorisent la mobilité des chercheurs et celle des critiques d’art, la circulation de leurs idées et la traduction de leurs écrits.
L’article de Camille Azaïs prend comme point de départ l’intérêt croissant que l’art contemporain et ses acteurs, célèbres ou peu connus, portent à la ruralité. Conçu avant que la crise sanitaire actuelle ne rende patentes les défaillances et les impensés de l’aménagement urbain à grande échelle, son texte gagne en actualité. Mais son originalité n’est pas de circonstance. Camille Azaïs montre, en effet, que la campagne attire les artistes moins comme un lieu de création (différent de la ville, ressourçant, idéalisé) que comme une condition, comme un mode de travail qui affecte durablement les pratiques artistiques jusque dans la définition de leur objet. Les artistes et structures artistiques de différents pays que présente cet article pratiquent au quotidien l’expérience de l’art comme de l’écologie, n’hésitent pas à appeler à un « art utile », repensent le concept d’autonomie, interpellent nos habitudes de consommation artistique. Camille Azaïs leur donne ici une voix critique singulièrement forte, parfois polémique, jamais neutre ni complaisante, ouvrant ainsi un riche champ de réflexion et de débat.
Elitza Dulguerova, conseillère scientifique du domaine Histoire de l’art du XVIIIe au XXIe siècle, INHA, Adeline Blanchard, chargée de mission Arts Visuels, Département développement et coopération artistiques, Institut français

Informations pratiques
Hors campus

POUR SUIVRE LA RENCONTRE EN DIRECT ET EN WEBINAIRE, MERCI DE NOUS ENVOYER VOTRE DEMANDE D’INSCRIPTION PAR EMAIL : aca-editions [at] univ-rennes2.fr
Nous vous adresserons en retour le lien et les codes d’accès pour vous connecter à la conférence.

12 mai 2021
14h00-15h00
Contact

T : 02 23 22 58 06
aca-editions [at] univ-rennes2.fr